Survivalisme : l’équipement indispensable

Être bien équipé et faire face à une situation de survie, c’est être paré à un maximum de situations et difficultés. Il faut réunir l’équipement indispensable, sans se surcharger. D’où il est important de bien choisir votre matériel de survie.

L’intérêt de s’équiper en matériel de survie

Avec le réchauffement climatique, les tensions politiques entre les continents, la crise économique, les risques de catastrophes naturelles ou humaines sont de plus en plus présents. Sans être alarmiste, il faut toutefois se préparer de tous ces dangers qui pourraient nous propulser d’une minute à l’autre dans un mode de survie. Le Survivalisme, c’est pallier plusieurs jours à un manque d’eau, de nourriture, d’électricité, et le besoin de vivre dans la forêt avec du matériel. Pour cela, il existe la réponse en termes de matériel de survie, kit survie catastrophe, équipement survie.

Les matériels de survie

– Vaisselle randonnée légère : pour la randonnée et le trekking, où chaque gramme dans son sac à dos compte, il existe un large choix de vaisselle ultra légère dédiée pour cela. Il y ainsi l’art de la table pour les randonneurs en quête de minimiser la charge de leur équipement.

– Gourde de randonnée : La gourde se glisse dans n’importe quel sac ou sacoche de sac à dos. Elle est devenue une référence et de nombreuses marques ont développé des pochettes et des systèmes de fourreaux de type molle militaire pour un portage généralisé. Pratique pour randonner, une gourde peut également servir pour faire bouillir de l’eau sur un réchaud bois.

– Bol camping : permet de boire un bon lait chaud ou un café dans un bol robuste et durable autour d’un feu de camp. Avec un bol en tôle émail vintage, cela peut se faire.

– Bâche de couverture : garantit une protection complète du randonneur contre la pluie, le vent mais aussi contre le soleil. Utilisé seul, celle-ci se monte avec l’utilisation de deux bâtons de marche, ou bien tendu entre des arbres. La bâche est très pratique et peut être modulable pour le montage optimal de la protection nomade.

– Tente : en mode de survie, il faut être parés et équipés pour affronter toutes les situations d’urgence : campement d’urgence, randonnée, etc. En solo, à plusieurs et en famille, il existe un large choix de tentes, tous formats (tonel, dome, igloo, double toit) et tous matériaux (coton, polyuréthane), équipées ou non de moustiquaire.

– Paracorde : C’est une corde nylon léger ou polyester. Elle est utilisée comme un cordon ou corde utilitaire à usage général. La gaine tressée de la paracorde a un nombre élevé de fils entrelacés pour sa taille, lui donne une texture lisse et souple. Ceci est très intéressant pour le tressage de bracelets et divers objets ou couvertures de matériel comme un manche de couteau.

Le nettoyage et les matériels utilisés

Trouvez tout le nécessaire pour le nettoyage de vaisselle : du détergent biodégradable, une bassine  étanche pliante, la brosse ou éponge compactes et légères. Faire sa vaisselle sur un campement bushcraft nécessite un équipement adapté.

 – Cuvette Carrée Pliable : pour faire la vaisselle et sa toilette en plein air, la Bassine Cuvette pliante en plastique dispose deux poignées renforcées pour le transport. Cette bassine se range très facilement.

– Bassine Souple et Pliable : à utiliser comme réservoir à eau pour transporter ou stocker de l’eau. Celle-ci permet de faire la vaisselle ou la lessive au camping, en randonnée légère.

– Éponge double face est une éponge ultra légère adaptée au trek et à la randonnée. Éponge compacte et légère, double face, pour nettoyer sans rayer tous les récipients et casseroles de camping, même en aluminium anodisé et revêtements teflon.

– Brosse a vaisselle – Brosse compacte et légère pour faire la vaisselle des ustensiles de cuisine en camping et randonnée légère. C’est une brosse à séchage rapide qui résiste aux moisissures. Celle-ci dispose une poignée qui peut servir de raclette.

– Savon Liquide Multi usages : savon Biologique liquide multi usages pour l’hygiène corporelle, l’hygiène du campement, la lessive, la vaisselle en eau douce comme en eau saumâtre. C’est un savon biodégradable liquide pour tout type de lavage en voyage et randonnée.

– Seau pliant : pour le camping, pour faire la vaisselle et la toilette en plein air. Seau pliant en tissu enduit résistant avec poignée renforcée pour le transport. Il existe également des modèles de Seau Pliant Ultra Léger.

La vaisselle et les tactiques

  • Faire la vaisselle pendant la préparation des aliments

Vous pouvez utiliser ces petites minutes qu’il faut attendre que l’eau bout ou que le riz cuit pour laver la vaisselle qui s’est accumulée dans l’évier. Lorsque le repas sera prêt, il y aura moins d’accessoires à laver après avoir fini de manger, ce qui accélérera le travail. Cela permet de gagner du temps en faisant deux choses en même temps.

  • Éliminer les restes de nourriture et faire tremper toute la vaisselle dans de l’eau avec du détergent ou du savon liquide

Si vous ne pouvez pas laver une assiette au lave-vaisselle immédiatement, essayez au moins d’enlever les restes de nourriture avec une serviette en papier. Il peut être judicieux de faire tremper la vaisselle avec de l’eau et un peu de savon. Cela évite que les restes de nourriture ne collent sur l’assiette, verre, couteau ou casserole, évitant ainsi tout frottement ultérieur. De plus, cela évite la venue des petits insectes dans la cuisine.

  • Ne pas laisser l’évier de cuisine plein de vaisselle avant le lendemain

La loi de la procrastination : plus vous prenez de temps pour accomplir une tâche, plus elle devient difficile. Les plats avec de la nourriture collée ou avec des insectes sont encore plus difficiles à laver. La vaisselle qui a été laissée dans l’évier pendant la nuit deviendra une lourde tâche à faire le lendemain matin. Si possible, lavez la avant de le coucher. Comme ça, votre évier est toujours propre et accessible pour faire la vaisselle.

  • Ranger l’évier avec les assiettes sales

Cette astuce n’aide pas forcément à faire la vaisselle, mais c’est un bon conseil pour éviter la procrastination. Lorsque l’évier est sale, on a l’impression qu’il y a plus d’objets à laver qu’il n’y en a réellement. En organisant la vaisselle dans l’évier, vous aurez une meilleure idée de la quantité. Essayez d’empiler les assiettes en laissant les plus petites sur le dessus, laissez les verres ensemble et disposez les couverts dans le même récipient. Les casseroles et poêles peuvent être placées à côté des autres objets. Il vaut aussi la peine de ne pas mettre les objets sales dans l’évier. Lorsqu’elle est pleine, il est encore plus difficile de déplacer et de laver les objets.

  • Commencer par les articles “les moins sales”.

Il est plus facile de laver les tasses et les assiettes que de rôtir la viande, n’est-ce pas ? C’est pourquoi il faut profiter de l’organisation précédente des accessoires pour faire la vaisselle par groupes d’objets, en commençant par les plus propres. Cela permet de conserver l’éponge, car elle ne sera pas pleine de graisse après le premier lavage. Il est beaucoup plus facile de la laisser à l’état brut à la fin de l’ensemble du processus.

  • Utiliser de l’eau chaude sur les plats gras

L’eau chaude permet d’éliminer plus facilement la graisse. Si vous n’avez pas accès à un évier avec de l’eau à une température plus élevée, le mieux est de chauffer un peu l’eau sur la cuisinière et de la verser dans les casseroles et les poêles pour ramollir les déchets. Cette pratique aidera à faire la vaisselle plus facilement en période d’hiver.

  • Quelques astuces pour faciliter le nettoyage

Laver un verre qui a été utilisé pour prendre de l’eau est beaucoup plus facile que de laver un pot brûlé, n’est-ce pas ? Pour faciliter la vie, il est très utile de connaître quelques astuces pour ces cas. Voici quelques conseils pour nettoyer un pot brûlé. Il contient des conseils sur l’utilisation des produits tels que le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc. Si la casserole est brulée, faites bouillir à l’intérieur une petite quantité d’eau avant de la laver. Cette technique facilite le lavage. Il a aussi été prouvé que le coca-cola est efficace pour éliminer les carbones qui se sont formés sur la poêle. Qu’elles soient en acier, en aluminium ou en inox, les taches noires ne pourront pas résister.

Il existe également des techniques de nettoyage des grilles du fourneau avec de l’ammoniac, et des moyens de nettoyer la cuvette à sandwich ou le gril.

  • Porter des gants pour protéger les mains et les ongles

Personne n’aime endommager les mains en faisant la vaisselle. Le conseil est d’investir dans des gants en caoutchouc pour accomplir cette tâche. Si les gants de nettoyage ordinaires font perdre un peu de sensibilité et rendent peu sûr pour manipuler des assiettes et des verres, il existe des gants jetables qui sont plus fins. Optez également pour des portes éponges pour réduire le contact avec la vaisselle et ainsi garder les mains intactes.

  • Utiliser des plateaux pour séparer la vaisselle

Si vous partagez l’appartement avec des collègues, il peut être judicieux d’utiliser des plateaux pour séparer les plats que chacun a utilisés au lieu de tout accumuler ensemble dans l’évier. Ainsi, tout le monde saura exactement de quels ustensiles vous êtes responsable. Vous ne souffrirez pas non plus d’avoir à laver un verre que vous avez utilisé et des autres de votre collègue.

  • Laisser l’air séché la vaisselle

Vous avez déjà fait le grand effort de laver toutes les tasses, couverts, assiettes et casseroles, vous méritez donc une pause. Si possible, laissez la vaisselle propre jusqu’à ce qu’elle sèche naturellement. Vous pouvez le faire sécher si vous préférez avoir un évier libre de tout objet. Cependant, si l’idée est d’économiser du temps et des efforts, il suffit de laisser sécher les ustensiles tout seuls et d’aller faire quelque chose de plus frais entre-temps.

Pour partir en randonnée ou camping, n’oubliez pas d’emmener des kits de survies avec vous : une lampe, des seaux pliants pour le stock de vaisselles, des sacs pour les restes de nourriture, etc. Vous respectez la nature en même temps.

Qui dit gestion de projet, dit suivi budgétaire du projet !
Le bon organiseur